LE LAIT DE VACHE EST-IL BON POUR L'HOMME ?



Le lait de vache est indéniablement plus digeste sous forme de fromages et autres spécialités laitières, mais il présente d’autres inconvénients mis récemment en évidence. Nombre de diététiciens et de nutritionnistes en déconseillent la consommation, en particulier pour les enfants et les adolescents (diet info n°81, avril 1998).

Vous me direz : « c’est bien beau tout ça, mais notre patrimoine national et notre fierté culinaire sont remis en cause, le vin, le pain et le fromage, sont l’image de marque de notre pays aux yeux du monde. »

Je vous répondrais : « la France est aussi considérée comme étant le pays du romantisme dans le monde, mais réellement, comment va la sexualité et les relations de couple dans notre cher pays ? » Ici, il ne s’agit pas d’image ou de réputation. Il suffit d’étendre sa curiosité vers les informations justes, vraies et durables pour noter et comparer le lait d’un animal qui fait dix fois notre poids et celui du lait maternel. J’ajouterais que dans le règne animal, les humains sont les seuls à consommer le lait à l’âge adulte.

Alors n’ayons pas peur de regarder quels sont ceux qui nous incitent à la consommation. Nous avons un bon nombre de publicités télévisées nous prouvant par des termes très branchés que le lait est un élément essentiel au développement de l’enfant, puis avec moins de matières rasses, ainsi qu’une conservation de trois semaines.

Nous avons donc une recrudescence d’information provenant des industriels et des spécialistes du marketing pour nous inciter à acheter leurs produits. Mais les scientifiques ont une étude et des résultats sur le problème bien plus pertinents : composition du lait trop riche en protéines, en lipides provoquant allergie, mauvaise digestion et déficience immunitaire.

Alors laisserons-nous nos habitudes culinaires aller à l’encontre de notre santé au profit d’une poignée d’industriels ? Pour ma part, je me sens beaucoup mieux depuis que je n’en consomme plus. Et si les arguments que je vous présente là ne sont pas convaincants, alors laissez-vous aller à l’observation de votre état avant et après consommation, et puis rien ne remplace l’expérience personnelle, n’est ce pas ? Parlons-en.

Vahara

-fevrier 2000-



Nos amies les vaches...

retour à la page de présentation