France Afrique, le crime continue





Pour une fois, j'aimerai faire de la publicité pour un livre " France Afrique, le crime continue " de François Xavier Verschave (ed. Tahin Party, 15f.). Après l'avoir lu, et bien... comment dire ? c'est le BORDEL !!! Grâce aux réseaux affairistes/mafieux/politiques. " Tout le monde le sait ! " me direz-vous, d'accord, mais voici quelques faits, histoire de diffuser l'information.

Tout d'abord, la plupart des pays d'Afrique francophone ne choisissent pas leurs dirigeants, SURTOUT en cas d'élection ! En effet, depuis 1992, au moins 90% des élections importantes dans ces pays ont vu leurs résultats modifiés, avec l'appui ou la caution de la coopération française. N'imaginez pas qu'en cas de révolution ce soit mieux : par exemple, lors de la guerre civile en Angola (1.000.000 de morts), elf armait les deux camps pour mieux s'insinuer dans la politique des futurs vainqueurs.

" La France aide ces pays, il est donc normal qu'elle garde un oeil sur leur politique " me répondrez-vous. Oui... mais... non. Je m'explique : une partie de l'aide publique au développement (APD) est constituée de prêts bonifiés (l'aide comporte donc un dont, un prêt, et les futurs intérêts produits par cette somme !!!), mais la plupart des projets soutenus de cette manière sont inadaptés (enfin, pas pour les entreprises françaises qui exécutent les travaux : un exemple, la construction d'un hôpital qui ne fonctionnera jamais car son coût d'exploitation est supérieur au budget de la santé du pays concerné). Et pour être sur que les mouvements de capitaux soient incontrôlables, ils sont gérés par 10 ministères et distribués via une trentaine de circuits. En résumé, 30 à 40% de l'APD est DIRECTEMENT détourné alors que moins de 4 % est utilisé pour lutter contre la pauvreté. Le pire, ce sont les aides " hors projet ", celles qui augmentent avant chaque élection en France (regardez les infos des mois à venir), cela signifie t'il que l'argent sert à financer certaines campagnes électorales ? Je n'ose le croire ;=))

" Et nos hommes politiques, que font-ils ? " Justement, puisque vous en parlez... Pasqua (Père et fils) " contrôle " des PMU, casinos et loteries qui, selon certains experts, serviraient au blanchiment d'argent sale. Les Mitterands (défunt père et fils) ont aussi leur réseau, pour eux, on évoque affaires de moeurs, activités criminelles, détournements d'aides et de bénéfices...

Madelin aussi est cité dans cet ouvrage, tout comme Rocard, Roussin,... Le plus dangereux, à mon goût, ce sont les compagnies de sécurité (lire MERCENAIRE) contrôlées par l'extrême droite et qui permettent d'intervenir directement sur la stabilité des états.

" Aucun espoir pour l'Afrique alors ? " Et bien, tant que la France maintient (financièrement et militairement), des régimes dictatoriaux et corrompus, les africains auront du mal à prendre en main leur destinée. Cependant, depuis peu, un groupe parlementaire s'attaque à cette question tabou qu'est la politique française en Afrique (ils sont, entre autres, à l'origine du la mission d'information parlementaire sur les compagnies pétrolières, voir Regard n°4). Et n'oublions pas l'auteur du livre dont je parle, qui milite dans l'association Survie depuis une quinzaine d'année et qui… (pour en savoir plus lisez son livre).



-Automne 2001-




retour à la page de présentation