Le crapaud, le serpent
et la fourmi




assis sur son trône de nénuphar,
un crapaud bien gras et déjà repu,
regardait du haut de son phare
travailler des fourmis bien fourbu.


" m'aideras-tu, cria une fourmi mutine
ou mes cris resteront-ils en sourdine.
Tu me vois porter mon fardeau,
mais que fais-tu pour soulager mon dos ?"


" Il est vrai que tu parais bien lasse,
mais que faire alors que moi je me prélasse
je sais je mangerai à ta place. "
Et d'un coup, le glouton avala la glace.


" ce méchant crapaud est un voleur éhonté.
mais je ne peux opposer que ma bonne volonté.
je suis décidé à ne plus m'en laisser compter ?
je t'aiderai, dit un serpent, c'est mon jour de bonté .


Le serpent connaissait son affaire,
il avait vu que la fourmi ne savait que faire.
Il lui fit fumer de bien étranges bedeaux
et se mit à parler du crapaud.


" je vois bien que ton sang gonfle tes tempes,
car ce crapaud te vole pour se remplir la hampe,
mais je te prédis le jour de la libération
oui, petite fourmi, il faut passer à l'action. "


" Si tu ne peux attaquer le crapaud,
tu peux essayer de le mettre à l'eau.
Il ne reviendra pas tant il aura honte
pour sûr, on dira qu'il a eu son compte. "


le plan était à prendre argent comptant.
Le jour venu, la fourmi l'exécuta dans les temps
incrédule, le crapaud tangua un court instant
patatra, le méchant tomba dans l'étang.


le serpent qui jusque là était resté bien caché
se jeta sur le crapaud et eu un bon souper.
" petite fourmi, notre plan a marché
facilites ma curée et... tu ne seras pas croqué. "


ainsi donc, serpent, je n'étais qu'un ascenseur
tu t'es servi de moi pour prendre de la hauteur
te voilà le nouveau roi sur cette île
alors prends garde au suivant dans la file.


oh ! le serpent était bien trop rond,
pour vouloir écouter un long sermon.
Lui était sûr qu'il aurait un grand destin
sans s'imaginer qu'il finirait dans un intestin.







retour à la page de présentation